la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Page 15 sur 28 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21 ... 28  Suivant

Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Havocation le Jeu 29 Sep - 20:39

As-tu fais un essai avec un moulage a bord franc ?

J'ai échoué ma rivière à cause des extrémités de celle-ci, au démoulage ca ne ressemblait plus à rien...  Rolling Eyes


exemple:
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Riviyr10

_________________
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner13 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Galery12la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Usafin13 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 82ndfi13 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 German13 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Indofi13
Havocation
Havocation
Admin

Messages : 2744
Date d'inscription : 18/05/2016
Age : 37
Localisation : Belgique/Liège/Oupeye

Voir le profil de l'utilisateur http://operationzero.rforum.biz/forum

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Ludovic le Jeu 29 Sep - 21:01

Superbe ton travail sur la végétation Laurent, le rendu des différents lichens est tres réaliste

_________________
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16
Ludovic
Ludovic

Messages : 2589
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 48
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par rodp17 le Jeu 29 Sep - 21:09

L'exemple est superbe c'est vrai .le train c'est bien pour voyager et c'est génial pour les modélistes.
Pour répondre à ta question Charles, je redoute aussi c'est élément mais je vais me jeter. ce sera du rodoïd au programme fixé avec de la pâte à bois et rigidifier par un bout de meduim épais.Le démoulage devrait être facile!!!!
je ferai des photos pour l'occasion...

_________________
Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme… y'a autre chose…
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18
rodp17
rodp17

Messages : 3611
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 50
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Invité le Jeu 29 Sep - 22:42

Une vraie jungle ... T'es sûr de Toi ??? On dirait un paysage du Viet-Nam ...
Trop beau ... Trop Bô ... Trop Beau ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Mike Casey le Ven 30 Sep - 5:47

Je suis tout ouïe mon cher Rod. Je reste concentré sur le sujet.

PS : Si tu as des soucis avec ta traduction (par manque de temps), tu peux me l'envoyer. J'ai plein de temps libre en ce moment ... Sad
Mike Casey
Mike Casey

Messages : 1471
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 53
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par rodp17 le Sam 1 Oct - 9:40

Good Morning le Forum!!!
Ici radio Bolt Action.fr, un Joueur parle aux joueurs : Veuillez écoutez tout d’abord le message suivant : La Fière c'est une table de jeu, je répète La Fière c'est une table de jeu au 1/56 mais c'est surtout une bataille et des Hommes.
Pour l' Histoire avec le grand H voici un témoignage d'un soldat Américain ayant participé à cette opération. Pour le moment en Anglais la traduction viendra...

Cette lettre est de John « Red Dog » Dolan, commandant de la  A compagnie du  505 PIR, elle est adressée au général James Gavin.   Ecrit en 1959, à l’instigation de Robert Murphy, la lettre présente un compte rendu très détaillé d’actions légendaires de la compagnie A au pont de La Fière. Le  général Gavin transmettra ce courrier au célèbre auteur Cornelius Ryan  
JOHN J. DOLAN
ATTORNEY AT LAW
BOX 1272,  141 MILK STREET
BOSTON 4,  MASS.

March 15, 1959

Lt. General James N. Gavin
c/o Arthur D. Little, Inc.
30 Memorial Drive
Cambridge, Mass.
Dear General Gavin:

March 15, 1959

Lt. General James N. Gavin
c/o Arthur D. Little, Inc.
30 Memorial Drive
Cambridge, Mass.
Dear General Gavin:
   Thank you for your letter of March 10, 1959. It had always been my intention of answering the questionnaire of Cornelius Ryan; but realizing that it would take considerable time to give a detailed and accurate account, I kept putting it aside and then completely forgot about it until Bob Murphy spoke to me about it a few days before receipt of your letter.
   I shall try to cover as much detail without making this letter too voluminous, leaving it to your judgment and discretion to delete any portion that you deem unfavorable to the outfit. You may recall that I was in command of Company "A", 505 Parachute Infantry, with the rank of First Lieutenant. The specific mission of the Company "A" was to seize and defend the bridge crossing the Merderet River on the road that ran East to West from Ste. Mere Eglise, with the purpose of preventing the movement of German troops down to the beach-head.
   I don’t recall exactly what time the first Battalion jumped but it was between 1:00 and 2:00 a.m. on D-Day. We hit our drop zone right on the nose, because within twenty minutes to one-half hour, I knew our exact location. I was able to identify a "T" intersection, dirt roads 8 to 10 feet wide, near our drop zone. The upper arm of which ran generally east to west, the vertical arm running north to south, to meet the road running from Ste. Mere Eglise to our objective, the bridge at the Merderet River.
   We had the usual problems of re-organization in the dark; however, about an hour before dawn, Company "A" moved out from the drop zone with about ninety (90) per cent of the men accounted for. (This was not due to luck alone, but to the cooperation of Officers, Non-Coms, and last but not least, training. Men who have to fight in the night should be trained in nighttime fighting, not just taken on a night march and digging foxholes.) We moved along this dirt road which I previously referred to as being the North-South arm of the "T" intersection, and just around here, I ran into Major McGinity. He moved out with us.
   The order of march was first, Co. Headquarters, third and second platoons in that order. When we reached the road running East-West from Ste. Mere Eglise, a German motorcycle passed us going toward Ste. Mere Eglise. At this time, it was still dark, but daylight was starting to break. We crossed the road and started west toward the bridge,with a hedge row to our right between us and the road. Just about this time, contact was lost with the first platoon, so the third platoon took the lead.
   About seven to eight hundred yards from the bridge, we came upon a dirt road running southeasterly from the road to the bridge. Hedgerows were on either side of this road; and beyond it in the direction of the bridge, was an open, flat field, about 100 yards deep and about 75 yards wide. It was here that I figured the Germans would defend if they intended a defense of the bridge.
   I directed Lt. Donald Coxon to send his scouts out. This he did, and he also went out with them. He had plenty of personal courage but he didn’t have the heart to order them out without going with them.
   A few moments later, a German machine gun opened up, killing Lt. Coxon and one of his scouts, Fergueson. Their fire was returned; and, with Major McGinity and myself leading, a few men holding and returning frontal fire, the platoon flanked to the left. At the same time, I directed Lt. Presnell to re-cross the road and attack along the northern side down to the bridge. This was done, and the second platoon didn't meet with any fire until they arrived at the bridge.
   The third platoon continued its flanking move and cut back in toward the road to the bridge. Because of the fire, we calculated that there was just one machine gun crew that was in our way. It later turned out that there must have been at least a squad dug in at this point, with at least two of them armed with machine pistols. Prisoners captured later, in addition to the German dead, amounted to about the size of one of our platoons. There were no German officers captured. I don’t know whether or not any of their enlisted men escaped.
   To continue, we cut back toward the road, travelling in a Northerly direction. Major McGinity was leading and I was about three’ or four paces behind, and slightly to the right. There was a high, thick hedgerow to our left, and it was in here that I figured the machine gun was located.
   When we had traveled about two-thirds of the way up the hedgerow, they opened up on us with rifle, and at least two machine pistols. I returned the fire with my Thompson Sub-Machine Gun at a point where I could see leaves in the hedgerow fluttering. Major McGinity was killed instantly. As luck would have it, there was a German foxhole to my left which I jumped into and from where I continued to fire I could only guess where to shoot, but I had to as part of the Third platoon was exposed to their fire. Lt. McLaughlin, the assistant platoon leader was wounded and died later that day. His radio operator was also killed the platoon by now was under fire from two directions, from the point where I was pinned down, and also from the direction of the bridge.
   I can’t estimate how long we were pinned down in this fashion, but it was at least an hour. I made several attempts to move, but drew their fire. On my last attempt, I drew no fire. They obviously had pulled out. During all of this time, I could hear rifle and machine gunfire down by the bridge on the north side. This ceased about this time I returned to the rest of the third platoon, instructed the Non-Coms to re-organize and to maintain their present position. I then crossed the road and located the first platoon commanded by Lt. Oakley on the north side. They were moving toward the bridge, so I instructed them to continue and dig in on the right side. I went down to the bridge and found that we had received an assist from some of the 508 Prcht. Infantry about this time, I ran into Col. Eckman, and sent for my third platoon to dig in on the left or south side of the bridge. The first was already digging in on the north side.

I thought that all of the Germans had retreated; but unknown to us, there were about ten or twelve Germans holed up on the second floor of a stucco-type farmhouse. At the time they started firing. Col. Eckman and I were casually looking the situation over. It lasted about twenty minutes with about ten or twelve Germans surrendering. About a squad of men from the 508 made the actual capture.
   We dug in, the disposition of my Company as follows: First platoon on the north side of the road, the third on the south and the second in reserve, about 4OO yards back, so that it could also protect the rear.
   Major Kellam arrived at the bridge with Capt. Roysden, his S-3. He had most of his C.P. unit with him. I don’t know whether or not a Battalion C.P. had ever been set up as planned, at least, I don’t recall having had any communication with it. Down at the bridge now was most of Company "A", about one platoon or Company "B", a platoon of the Division Engineers (mission to blow the bridge if necessary), about half of Battalion Headquarters Company with mortars awl machine gun sections and several stray men from other regiments. The Company dug in well and quickly. I had just completed my inspection of the forward positions when we knew that an attack was coming. You will recall that in front of our position, west of the Merderet River, was a marsh at least 1000 yards wide at its narrowest point. The road running west from the bridge could better be described as a causeway.
   As I recall, the mission of the 508 was to occupy a position beyond this causeway. In addition to the men who assisted us in capturing the bridge at least a company of the 508 passed through our position and moved over the causeway to their objective. They were gone at least an hour when we saw several of them retreating back across the marsh. I remember that we helped several of them out of the river, which was quite shallow.
   The machine gun fire from the Germans was very heavy by now. We didn’t return their fire as there were no visible targets and our ammunition supply was limited. They attacked with three tanks, which I was unable to identify for sure; but they appeared to be similar to the German Mark IV type, or maybe a little lighter. The tanks were firing on us with machine guns and cannon.
   Just about a half-hour before this attack, a 57MM A. T. gun was assigned to Company "A". I located this gun about 150 yards from the bridge on the road where it curves to the right as you approach the bridge. Incidentally, this was my C.P. and later the Battalion C.P. This gave the gun excellent cover and a good field of fire.
   On the bridge I had three bazooka teams. Two of them were from Company "A" and the third was either from "B" or "C" Company. The two Company "A" bazookas were dug in to the left and right of the bridge. Because of the fact that the road itself was the causeway type, they were as of necessity dug in below the level of the road, so that in order to fire, they had to get out of their foxholes. The third bazooka was over more to the south where better cover was available.
   To continue, I had just completed my inspection of our defenses and was 40 to 50 yards from the bridge. Major Kellam and Captain Royaden were nearby. The first two tanks were within 15 Qr 20 yards of each other, the third was back about 50 yards. When the lead tank was about 40 or 50 yards away from the bridge, the two Company "A" bazooka teams got up just like clock work to the edge of the road. They were under the heaviest small arms fire from the other side of the causeway, and from the cannon and machine gun fire from the tanks. To this day, I’ll never be able to explain why all four of them were not killed. They fired and reloaded with the precision of well-oiled machinery. Watching them made it hard to believe that this was nothing but a routine drill. I don’t think that either crew wasted a shot. The first tank received several direct hits. The treads were knocked off, and within a matter of minutes it was on fire. Then they went to work on the second tank, and within about 30 seconds, it was on fire. They fired every rocket that they had and then jumped into their foxholes. The 57mm during this time was firing and eventually knocked out the last tank. The gun crew did an excellent job.
   My two bazooka crews called for more ammunition. Major Kellam ran up toward the bridge with a bag of rockets followed by Captain Roysden. When they were within 15 or 20 yards of the bridge, the Germans opened up with mortar fire on the bridge. Major Kellam was killed and Captain Roysden was rendered unconscious from the concussion. He died later that day. Both of the bazookas were destroyed by the mortar fire. Lt. Weir (Reg. Hq. Co.) and I carried Captain Roysden back. I then took over command of the battalion, being the senior officer present.
   Company "B" was put into reserve in the perimeter of Company "A", so that we had almost a 560 degree perimeter defense. The rest of the day we were under heavy mortar and machine gun fire. The mortar fire was very effective as against the two forward platoons because of tree bursts. It took very little imagination on the part of the Krauts to figure out just where we would be dug in. As I recall, there was less than a seventy-five yard frontage on either side of the bridge from where we could effectively defend, so they could throw their mortar fin in our general direction with good results. During the night, the fire let up, but they started early the next morning and kept it up. My third platoon took the worst beating, as they were in a heavier wooded area, (tree bursts).
   The second tank attack came on the afternoon of the second day. I was over on the north side of the bridge with the first platoon. For about an hour before the attack, they increased their mortar fire to the extent that the third platoon was just about knocked out, but not quite. I was not aware of this at the time. In addition to already heavy casualties, Sgt. Monahan, the platoon Sgt. was fatally wounded.
    I learned second hand that some other troops had retreated through the third platoon’s position, and then through my C.P. Rumors were around that we were going to give up the bridge. As a result of this, the 57MM A.T. crew took off. I didn’t have an Executive Officer at the time. Earlier that day, he (Tom Furey) was put in command of "C" Company. My First Sergeant was a jump casualty, so my Company Headquarters at the time was non-existent except for runners and radio operators. I can’t recall why, but our radios were not working. The only way that we could communicate was through runners.
   The first platoon was under heavy fire also. The platoon leader, Lt. Oakley, who had been doing an excellent job, was fatally wounded, and Sgt. Ricci was leaving the junior squad leader, Sgt. Owens, in command. You will recall that we have had some communication about Sgt. Owens in the past as to his personal courage and the way he commanded the platoon at this most critical time. I recommended Sgt. Owens and my tour bazooka men for the D.S.C. The bazooka men were awarded the D.S.C., but Sgt. Owens was not. This is a story in itself.
   The second attack was with two tanks and infantry. I was unable to estimate the size. The tanks stayed out of effective bazooka range. (We had one bazooka left.) Not hearing any fire from the 57MM, I went over to it and found it unmanned. I tried to fire it, but the crew had taken the firing mechanism. I organized five or six men behind the hedge on the southerly side of the road with Gammon grenades, and just about this time, two of the gun crew returned with the firing mechanism. They knocked out the two tanks. They were two youngsters not more than 17 or 18 years old, who returned on their own initiative. I recommended them for Silver Stars.
   The rest of our stay at the bridge was uneventful, except for the continued mortar fire, and at the end, artillery fire which damaged the 57MM. Lt. Col. Mark Alexander took over command of the battalion later that day and continued to command it for most of the operation. Without exception, he was the finest battalion commander I ever served under. My second son, Mark Alexander Dolan, was named after him.

 In conclusion, we held the bridge until relieved. In Co. "A" alone, in those days (three in all), we had seventeen known dead and about three times that number wounded. The rest of the battalion also had heavy casualties.
    I have tried to give you an accurate picture of what happened however, after fifteen years, the foregoing may contain some minor inaccuracies I will be glad to give Mr. Ryan any additional information he may require. You may assure him that I will be happy to cooperate with him in every detail.

                                             

      Very truly yours,


A suivre...
Sinon , préparez vos pyjamas , le Merderet retrouve son lit. mais non c'est des brassières pour les plus jeunes et les bouées pour les suivants Cool .

_________________
Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme… y'a autre chose…
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18
rodp17
rodp17

Messages : 3611
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 50
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Invité le Dim 2 Oct - 0:12

Je pense que le texte est parlant, pour mon compte je parle et lis l'anglais comme une vache espagnole ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par rodp17 le Dim 2 Oct - 9:06

WhiteWolf28110 a écrit:Je pense que le texte est parlant, pour mon compte je parle et lis l'anglais comme une vache espagnole ...

le texte est en cours de traduction, mais le jargon militaire est un chouilla difficile à traduire.

_________________
Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme… y'a autre chose…
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18
rodp17
rodp17

Messages : 3611
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 50
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par rodp17 le Mar 4 Oct - 1:11

Good Morning le Forum!!!
Ici radio Bolt Action.fr, un Joueur parle aux joueurs : Veuillez écoutez tout d’abord le message suivant : La Fière c'est un pont de pierre, je répète la fière c'est un pont de pierre à la sauce Passejaire.

Alors, il coule ou il coule pas ce Merderet ?
Pourtant tout est prêt, pour ce coin bien Armoricain
Mais voila, le pont terminé, il me fallait le dézinguer
pour être fin près à le transformer en tremplin.  
Alors Mike casey, où sont tes Américains
que je puisse donner le bain....
patience patience, Mike l'heure n'est pas encore à la dédicace...
Et oui, je règle une fois pour toute l'histoire du pont et la règle de Lou qui autorise qu' un blindé puisse en pousser un autre de classe équivalente ou inférieure,si l'énergumène bloque un pont.
Alors j'ai relevé ce défi et je suis devant vous pour exposer ma vision de la chose.
Dans un premier temps, j'avais dans l'idée de faire deux versions: intacte et défoncé parce qu'un mec se prenant pour Oddball  voulait faire un créneau sur ce pont.
mais en bas coule une rivière, et il est bien compliqué de gérer les gravas en mode intact quand la résine est coulée.
Peut -être en faisant deux modules pour  les deux situations ? Nannnn j'ai pas le temps, j'aimerai bien joué quand même. Non mais ohhh!!!
Alors voila le temps des compromis:
oui je vous écoute!
d'accord...
La régie m'informe que nous recevons des images du Pont de la Fière en direct différé d'Hier.

Magnéto Serge:

je crois qu'il est défoncé! qui ?????

Ben le pont, mec!!!
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 04oct210

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 04oct212

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 04oct211

et donc?
et bien ça sèche sur un lit de colle!!!
Restera un petit travail de peinture sur les gravas tombés dans le futur cours d'eau et j'y coule la résine façon "Pont Bailey à la la sauce Indochinoise mode Jean46".
ah oui!!! j'ai deux ou vingt choses à déposer pour attaquer l'ouverture des vannes et "ensevelir" à jamais le lit de cette rivière...
C'est plus fort que moi, je donne des indices et je vais cette fois ci dans mon lit, le vrai.
je rends l'antenne, et à suivre fidèles auditeurs...


Dernière édition par rodp17 le Mar 4 Oct - 7:35, édité 1 fois

_________________
Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme… y'a autre chose…
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18
rodp17
rodp17

Messages : 3611
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 50
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Invité le Mar 4 Oct - 6:54

çà pour être défoncé il est défoncé Chef !!!
Pour les gravats dans l'Ô ... Tu mets des lunettes 3D.
Tu retires les lunettes ... Plus de gravats ...
Ok je >>>>> lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Mike Casey le Mar 4 Oct - 7:18

Bien vu Rod. Il est beau ce petit ponpont ... Et si je projette des ondes positives jusqu'à la lune, je recevrai peut-être le Sherman de Oddball sous le sapin (j'adore ce nouveau véhicule de chez Warlord). Et on pourra alors tester ton fameux "créneau sur le pont".

Bon courage Rod. C'est vraiment du super taf que tu nous fais.
Mike Casey
Mike Casey

Messages : 1471
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 53
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Jean46 le Mar 4 Oct - 7:57

Excellent travail et... magnifique. La plaque qui est au milieu avec le trou, est amovible et remplaçable par une plaque intacte? Ou elle est à part pour la fabrication du trou? En tout cas, félicitations comme toujours.
Jean46
Jean46

Messages : 1684
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 59
Localisation : Escamps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Ludovic le Mar 4 Oct - 8:02

Rodolphe à fait un travail formidable sur son trou, c'est pas facile a définir un trou, c'est meme assez technique :-)
Bravos à toi mon ami, c'est vraiment un beau trou que tu nous as fait la :-)

Blague à part et jeu de mots de côté, je suis un grand fan, quel talent, quel savoir faire, tu es et tu restes mon héro mon Rodolphe

_________________
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16
Ludovic
Ludovic

Messages : 2589
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 48
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Von Patatör le Mar 4 Oct - 8:47

Si je ne m'abuse, nous avons là, le véritable "trou normand".
Merci Rod, je ne savais pas cd'ou cela venais ! et bien voilà !  Smile

Très bel effet, cela met du caractère !
"Eboulis" mon amiiii ! tu ma régalé Bouliiiii Smile

_________________
HOuuuu That's a Bingo !
Von Patatör
Von Patatör

Messages : 2043
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 53
Localisation : Lauragais - (20km Toulouse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par rodp17 le Mar 4 Oct - 9:40

Good Morning II le Forum!!!
et voici un "complément pour répondre à @Jean

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 04oct213

je ne pensais pas qu'un trou pourrait autant passionné les membres du Forum!!!
Il y a des Golfeurs dans l'assistance ?
notre Patatör a découvert la vérité sur le fameux trou Normand.
Attention mon patatör tu vois où ça mène d'abuser des pommes. est le parapet qui est défoncé? je vais devoir lancer une souscription pour les réparations ou revenir aux taxes du Moyen Age. C'était le bon vieux temps; Tu payais ou tu mourrais.
Ce trou, c'est l’œuvre de notre Mestre Ludo. Le Sabotage improbable!!! mais pour ça, il faut le bon explosif!!!
Bonne Journée les copains!!!

_________________
Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme… y'a autre chose…
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18
rodp17
rodp17

Messages : 3611
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 50
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Jean46 le Mar 4 Oct - 12:17

Voilà un décor comme je les aime, beau et modulable. Chapeau !
Jean46
Jean46

Messages : 1684
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 59
Localisation : Escamps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Invité le Mar 4 Oct - 12:54

Moi z'aime bien les trous là là ...
En plus il a eu le temps de colorizé ses gravats ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Ikbel le Mar 4 Oct - 12:57

Waow ! Shocked

Ca rend vraiment super bien ! On attend avec impatience la coulée de la rivière qui devrait arriver incessamment sous peu, n'est-ce pas ? Laughing

En tout cas j'ai vraiment hâte qu'on puisse 'organiser une partie !

Ikbel

Messages : 1192
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 25
Localisation : Angoulême (16)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Ludovic le Mar 4 Oct - 13:33

moi je veux voir le para américain en short de bain dans le l'eau

et pour l'anecdocte, je cite un vieux proverbe Africain : " nager à contre courant, a toujours fait marrer les crocodiles"

_________________
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16
Ludovic
Ludovic

Messages : 2589
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 48
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Mike Casey le Mar 4 Oct - 14:55

Ludovic a écrit:moi je veux voir le para américain en short de bain dans le l'eau

et pour l'anecdocte, je cite un vieux proverbe Africain : " nager à contre courant, a toujours fait marrer les crocodiles"

La preuve que les ricains occupent la rivière, les allemands sont obligés de "se baquer" ...

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 74640910
Mike Casey
Mike Casey

Messages : 1471
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 53
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par rodp17 le Mar 4 Oct - 15:56

Good Morning III le Forum!!!
encore toi? t'as rien à faire cet aprem?
et ben Non et bien obligé d'ailleurs.
car pour répondre à @Ikbel, la rivière est coulée depuis ce matin 11h ( c'est mieux de jour)
pour @WhiteWolf, oui j'ai colorisé la nuit précédente pour l'ouverture des vannes ce matin ( la photo est toute fraîche de ce matin).
pour @Ludo: ne t'inquiètes pas j'ai deux ou trois surprises qui seront à ton gout. question proverbe Africain j'aurai:
"traverse la rivière avant de te moquer du crocodile"
"Si en te baignant tu as échappé au crocodile, prends garde au Léopard sur la berge."
et si et si  ta réponse à ce dernier proverbe était dans un des dix DVD de ma sainte bibliothèque: LE SENS DE LA VIE / troisième partie / Savoir se battre ....
Nous verrons.
A  @Mike, il y a du vrai dans le document que tu as posté . Tu verras !!!!

Alors des impressions après le premier coulage du produit ?
Et ben je suis comme Lou avec ses "maudits" drapeau consulaire. et les jurons ont volés haut vers 13 heures quand je me suis aperçu que notre Havoc avait eu raison de me prévenir avec le coulage à l'extrémité! grosse coulure il y a eu beaucoup de produit perdu!!!!! fais Ch..rrrrrrrrrr!!!!!!
En plus le produit a une odeur plus que désagréable et j'ai du m' expulser de mon espace de travail  pour minimum 12 heures.En plus lors de la phase de séchage, la poussière est à proscrire!!!!
je rajoute aussi que le Méduim Adore boire le produit!!!! et il est certain que je n'aurais pas assez de celui ci pour obtenir ce que j'ai en tête.......
et la journée n"est pas finie....

_________________
Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme… y'a autre chose…
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18
rodp17
rodp17

Messages : 3611
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 50
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par chevalier marcos le Mar 4 Oct - 20:29

rodp17 petit tuto qui pourrais t’intéresser je te met le lien

https://www.youtube.com/watch?v=Rtz29NaHcAA&t=188s
chevalier marcos
chevalier marcos

Messages : 282
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 56
Localisation : CROSVILLE LA VIEiLLLE - EURE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par rodp17 le Mar 4 Oct - 21:00

chevalier marcos a écrit:rodp17 petit tuto qui pourrais t’intéresser je te met le lien

https://www.youtube.com/watch?v=Rtz29NaHcAA&t=188s  
Merci pour le lien Chevalier Marcos.
la solution proposée dans ce tuto était l'autre option envisagée. Pour l'histoire j'ai eu les mêmes soucis que le zig avec les craquelures pour ce genre de produit .
Tu verras le résultat au final de la résine d'inclusion. C'est très contraignant pour ne pas dire pénible, mais je pense qu'au final ce sera "pas mal".
et puis à l'heure ou tu m’envoies le lien, la première tournée est faite .... Smile
Cool

_________________
Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme… y'a autre chose…
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18
rodp17
rodp17

Messages : 3611
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 50
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Mike Casey le Sam 8 Oct - 9:35

A la demande de Rod et pour qu'il puisse se dégager du temps pour préparer la venue prochaine de visiteurs étrangers, allemands comme américains, dans la région de La Fière, j'ai traduit la lettre de John Dolan à James Gavin. la voici :

15 Mars 1959

Lt. General James N. Gavin
c/o Arthur D. Little, Inc.
30 Memorial Drive
Cambridge, Mass.

Cher General Gavin,

  Merci pour votre lettre du 10 Mars 1959. Il a toujours été dans mon intention de répondre au questionnaire de Cornélius Ryan ; mais en réalisant que cela prendrait un temps considérable afin de le faire précis et détaillé, je l’avais mis de côté et je l’avais oublié jusqu’à ce que Bob Murphy m’en parle quelques jours avant de recevoir votre lettre.
  Je vais essayer d’apporter autant de détails que possible tout en évitant que cette lettre soit trop volumineuse, laissant à votre discrétion d’en supprimer les passages que vous pourriez considérer comme inadaptés. Souvenez-vous que je commandais la Compagnie A, du 505 Parachute Infantry, avec le grade de 1e Lieutenant. La mission de la compagnie A était de capturer et de défendre le pont sur la rivière Merderet, situé sur la route qui coupe Ste Mère Eglise d’Ouest en Est, dans le but d’empêcher les troupes allemandes de rejoindre la tête de plage.
 
Je ne me souviens pas exactement à quelle heure le 1er bataillon sauta mais c’était entre 1:00 et 2:00 le matin du jour J. On a atterri en plein sur notre zone de saut, car dans les 20-30 minutes, je fus capable de connaitre notre position exacte. Je fus capable d’identifier un carrefour en T, formé de chemins de terre de 8 à 10’ de large, proche de notre zone de saut. La partie supérieure était orientée à peu près d’Est en Ouest et la partie verticale, du Nord au Sud, reliant la route de Ste Mère Eglise à notre objectif, le pont sur la rivière Merderet.

  Nous fîmes face au problème normal de réorganisation dans l’obscurité ; cependant, environ une heure avant l’aube, la compagnie A fit mouvement et quitta la zone de saut avec presque 90% de son effectif (ceci ne fut pas seulement de la chance, mais dû à la coopération des officiers, sous-officiers et plus particulièrement lié à l’entrainement. Les hommes qui doivent combattre la nuit, doivent être entrainés au combat nocturne et pas seulement effectuer des marches de nuit et creuser des trous d’homme).  Nous avons emprunté le chemin de terre, la partie du Carrefour en T orientée Nord-Sud et c’est à ce moment que j’ai rencontré le Major McGinity. Il fit mouvement avec nous.

  L’ordre de marche était d’abord le 1e peloton, ensuite le QG de Compagnie, puis le 3e et enfin 2e peloton, dans cet ordre. Lorsque nous atteignîmes la route Est – Ouest de Ste Mère Eglise, nous croisâmes une motocyclette allemande qui se dirigeait vers Ste Mère Eglise. A cette heure-là, il faisait encore sombre mais la lumière du jour commençait à poindre. Nous traversâmes la route et nous dirigeâmes vers l’Ouest en direction du pont avec une haie sur la droite, située entre la route et nous. C’est à cet instant que nous perdîmes le contact avec le 1e peloton, le 3e peloton prenant alors la tête.

  A environ 700 – 800 yards du pont, nous arrivâmes sur un chemin de terre venant de la route du pont et se dirigeant vers le Sud – Est. Il était encadré de haies des deux côtés ; au-delà, en direction du pont, se trouvait un champ plat et dégagé, d’environ 100 yards sur 75. C’est à cet endroit que j’imaginais les défenses allemandes au cas où ils avaient l’intention de defendre le pont. Je demandais au Lt. Donald Coxon d’envoyer sa reconnaissance. Ce qu’il fit ; et il se joignit à eux. Il était empli de courage et n’avait pas le cœur de leur dire d’y aller sans se joindre à eux.
 
Quelques instants plus tard, une mitrailleuse allemande ouvrit le feu, tuant le Lt. Coxon, ainsi qu’un éclaireur, Fergueson.  On riposta ; alors que quelques hommes restèrent en position pour effectuer un tir de couverture, le Major McGinity et moi-même dirigeâmes le reste du peloton sur le flanc gauche. Au même moment, je demandais au Lt. Presnell de retraverser la route et d’attaquer vers le Nord, en direction du pont. Ce qu’il fit et le second peloton n’essuya aucun tir jusqu’à leur arrivée au pont.

  Le 3e peloton continua son mouvement de flanc et se rabattit vers la route du pont. En se basant sur les tirs, nous avions estimé qu’il y avait juste une mitrailleuse entre nous et le pont. Il s’est avéré plus tard qu’il y avait au moins une escouade comprenant au moins deux hommes équipés de PM. Le nombre de prisonniers et de morts se montait à environ l’équivalent d’une de nos escouades. Aucun officier allemand ne fut capturé. Je ne sais pas si des hommes de troupe réussirent à s’échapper ou non.

  Nous poursuivîmes notre chemin vers le nord sur la route. Le Major McGinity ouvrait la marche et je le suivais à trois ou quatre pas derrière et légèrement sur la droite. Il y avait une haie haute et épaisse sur notre gauche et j’imaginais que c’était à cet endroit que la mitrailleuse s’était trouvée.

  Alors que nous avions remonté environ les 2/3 de la rangée de haies, ils ouvrirent le feu sur nous, avec des fusils et au moins deux PM. Je ripostais avec ma Thompson, voyant les feuilles de la haie voltiger. Le Major McGinity fut tué sur le coup. La chance voulut qu’il y ait un trou d’homme allemand juste sur ma gauche et je sautais dedans, puis je me remis à tirer. Je devinais à peine où tirer mais je le devais, une partie du 3e peloton étant toujours sous leur feu.  Le Lt. McLaughlin, l’assistant du chef de peloton, fut blessé et mourut plus tard dans la journée. Son opérateur radio fut également tué ; le peloton était sous les tirs provenant de deux directions, celle où je me trouvais cloué et depuis le pont.

  Je ne peux pas estimer le temps durant lequel je fus cloué de cette manière, mais cela dura au moins une heure. Je fis plusieurs tentatives pour bouger mais j’attirais leur feu, sauf ma dernière tentative. Il était évident qu’ils avaient décroché. Durant tout ce temps, je pus entendre des tirs de fusils et de mitrailleuses provenant du pont, vers le Nord. Une fois calmé, je retournais auprès des restes du 3e peloton et donnais des ordres aux sous-officiers pour se réorganiser et maintenir leurs positions actuelles. Je traversais alors la route et j’aperçus le 1e peloton du Lt. Oakley positionné au Nord. Ils faisaient mouvement en direction du pont et je leur demandais de continuer et de s’enterrer sur le côté droit. J’allais jusqu’au pont et je vis que nous avions reçu l’assistance de quelques gars du 508 Parachute Infantry. Je courus jusqu’au Col. Eckman, et je demandais à mon 3e peloton de s’enterrer sur la gauche ou au Sud du pont, le 1e peloton étant déjà enterré côté Nord.

Je pensais que tous les allemands s’étaient retirés mais nous ne savions pas qu’environ dix à douze allemands étaient retranchés au deuxième étage d’un bâtiment de ferme. A ce moment, ils ouvrirent le feu sur le Col. Eckman alors que j’analysais la situation. Cela dura environ 20 minutes et se termina avec la reddition de 10 à 12 allemands, capturés par une escouade du 508.

  Nous étions enterré, disposés comme suit : Le 1e peloton au Nord de la route, le 3e au Sud et le 2e en réserve, à peu près à 400 yards à l’arrière, pouvant ainsi protéger nos arrières.

  Le Major Kellam arriva au pont avec le Capt. Roysden, son S-3. Il avait la quasi-totalité de son PC avec lui. Je ne sais pas si oui ou non le PC du bataillon était à sa place mais je ne me souviens pas avoir eu quelconque communication avec lui. Maintenant près du pont, il y avait la quasi-totalité de la Compagnie A, environ un peloton ou Compagnie B, un peloton des pionniers de la division (ayant pour mission de faire sauter le pont si nécessaire), environ un demi-bataillon du QG avec sections de mortiers et de mitrailleuses et plusieurs hommes en errance provenant des autres régiments. La Compagnie s’enterra correctement et rapidement. Je venais juste de terminer mon inspection des lignes avancées lorsque nous apprenions qu’une attaque approchait. Souvenez-vous que, en face de nos positions, à l’Ouest du Merderet,  se trouvait un marais d’environ 1000 yards dans sa partie la plus étroite. Il fallait plus considérer la route qui se dirigeait à l’Ouest du pont comme une chaussée.

  Si je me souviens, la mission du 508 était d’occuper une position de l’autre côté de cette chaussée. En plus des hommes qui nous assistèrent lors de la capture du pont, au moins une compagnie du 508 passa nos positions et emprunta la chaussée en direction de leur objectif. Ils étaient passés depuis environ une heure lorsque nous aperçûmes plusieurs d’entre eux faisant retraite au travers du marais. Je me souviens que nous avions aidé plusieurs d’entre eux à sortir de la rivière, qui était assez peu profonde.

  Maintenant, le tir de mitrailleuse en provenance des allemands était très nourri. On ne riposta pas car aucune cible n’était visible et notre niveau de ravitaillement en munitions était limité. Ils attaquèrent avec 3 chars que je ne pus identifier avec certitude, mais ils ressemblaient à des Type IV allemands ou un peu plus légers. Les chars ouvrirent le feu sur nous avec mitrailleuses et canons.
  Environ une heure auparavant, un canon AT de 57 mm fut assigné à la Compagnie A. Je positionnais ce canon à environ 150 yards du pont, sur la route, à l’endroit où se trouve un virage à droite alors qu’on se dirige vers le pont. D’ailleurs, j’y établis mon PC et plus tard le PC du bataillon. C’était une bonne position avec une excellente couverture et un bon champ de tir.

  Sur le pont, j’avais trois équipes Bazooka. Deux étaient de la Compagnie A et la troisième soit de la B ou la C. Les deux équipes de la A étaient enterrées à gauche et à droite du pont. De par le fait que la route était une chaussée, il fut nécessaire de les positionner plus bas que le niveau de la route. Pour tirer, ils furent obligés de sortir de leurs trous d’homme. La 3e équipe se trouvait plus vers le Sud où elle disposait d’une meilleure couverture.

  Je reprends. J’avais juste fini l’inspection de nos positions et je me trouvais à 40 – 50 yards du pont. Le Major Kellam et le Capitaine Royaden n’étaient pas loin. Les deux premiers chars se trouvaient à 15 – 20 yards l’un de l’autre et le 3e se situait derrière à environ 50 yards. Quand le char de tête arriva à 40 – 50 yards du pont, les deux équipes bazooka de la A sortirent de concert, à la seconde près, et se postèrent près de la route. Ils se trouvaient sous un feu nourri d’armes légères provenant de l’autre côté de la chaussée, ainsi que sous le feu des armes des chars. Jusqu’à ce jour, je ne m’explique toujours pas comment ces quatre hommes ne furent pas tués. Ils firent feu et rechargèrent avec la précision d’une machine bien huilée. En les regardant, il fut difficile de croire que ce n’était rien d’autre qu’un exercice de routine. Je ne pense pas qu’un seul tir fut manqué. Le premier char reçut plusieurs coups directs. Ses chenilles furent détruites et en moins d’une minute, il fut en feu. Ensuite, ils s’intéressèrent au deuxième char, et dans les 30 secondes, celui-ci fut en feu. Ils tirèrent toutes leurs roquettes et retournèrent dans leurs trous d’homme. Pendant ce temps, le 57 mm ouvrit le feu sur le dernier char et le détruisit. Les servants du canon firent de l’excellent boulot.

 Mes deux équipes de bazooka réclamèrent des munitions. Le Major Kellam courut vers le pont avec un sac de roquettes, suivi du Capitaine Roysden. Alors qu’ils se trouvaient à 15 ou 20 yards du pont, les allemands ouvrirent le feu sur le pont avec un mortier. Le Major Kellam fut tué et le Capitaine Roysden tomba inconscient par le choc. Il mourut plus tard dans la journée. Les deux équipes bazooka furent détruites par les tirs de mortier. Le Lt. Weir (QG de Co. Rég.) et moi-même ramenèrent le Capitaine Roysden. Je prenais alors le commandement du bataillon, étant alors l’officier le plus ancien sur place.

  La Compagnie B fut mise en réserve dans le périmètre de la Compagnie A, nous permettant d’avoir un périmètre de défense d’environ 360°. Nous fûmes sous les tirs de mortiers lourds et de mitrailleuses durant toute la journée. Le tir des mortiers fut très efficace contre les deux pelotons en pointe à cause des arbres. Il fallut aux boches très peu d’imagination pour deviner où étaient nos positions. Si je me souviens bien, il y avait à peine 70 yards de part et d’autre du pont où nous pouvions établir une défense efficace. Il leur suffit juste de balancer leurs obus plus ou moins sur ces positions pour obtenir de bons résultats. Durant la nuit, les tirs cessèrent mais ils reprirent de bon matin le jour suivant. Mon 3e peloton subit le plus de dégâts car il se trouvait dans une région fortement boisée (éclats des arbres).

  La deuxième attaque blindée vint dans l’après-midi du 2e jour. Je me trouvais au Nord du pont avec le 1e peloton. Une heure avant le début de l’attaque, ils intensifièrent leurs tirs de mortiers, à un point tel que le 3e peloton fut quasiment annihilé. Je ne le savais pas à ce moment-là. En plus des pertes Lourdes subies, le Sgt. Monahan, le sergent du peloton, fut mortellement blessé.

   J’appris, dans un deuxième temps, que d’autres hommes reculèrent jusqu’aux positions du 3e peloton puis ensuite vers mon PC. Des rumeurs circulaient comme quoi nous allions abandonner le pont. A cause de celles-ci, les servants du canon AT de 57 mm s’enfuirent. A ce moment, je n’avais plus d’officier commandant. Plus tôt dans la journée, il (Tom Furey) fut placé à la tête de la Compagnie C. Mon premier Sergent s’était blessé lors du saut et mon QG de Compagnie était inexistant, sauf les messagers et les opérateurs radio. Je ne me souviens pas pourquoi mais notre radio ne fonctionnait pas. La seule façon de communiquer était donc les messagers.

 Le premier peloton se trouvait pris sous un feu nourri. Le chef de peloton, le Lt. Oakley, qui avait fait un excellent boulot jusque-là, fut mortellement blessé, et le Sgt. Ricci dût laisser le commandement au jeune chef d’escouade, le Sgt. Owens. Vous vous souviendrez que nous avions de bons retours sur le Sgt. Owens dans le passé, notamment sur son courage et sur la manière dont il commandait son escouade en cette période critique. J’ai recommandé le sergent Owens et mes équipes de bazooka pour la D.S.C. Les équipes de bazooka reçurent leurs distinctions mais pas le sergent. Ceci est une autre histoire.

 La deuxième attaque comprenait deux chars et de l’infanterie. Je fus incapable d’estimer leurs forces. Les chars restèrent hors d’atteinte des bazookas (il nous restait encore une équipe disponible). N’entendant pas de tir venant du canon AT, je me dirigeais vers sa position et je me rendis compte qu’il était abandonné. J’ai essayé de faire feu avec celui-ci mais son équipage avait emporté le mécanisme de mise à feu. J’organisais alors un groupe de 5 à 6 hommes, derrière les haies, côté Sud de la route, munis de grenades Gammon, et juste à cet instant, deux servants du canon réapparurent avec le mécanisme de mise à feu. Ils mirent hors combat les deux chars. C’était deux jeunots de 17 ou 18 ans qui décidèrent de revenir de leur propre initiative. Je les ai recommandés pour la Silver Star.

  Le reste de notre séjour sur le pont se déroula sans encombre, sauf pour les tirs de mortiers continuels et plus tard d’artillerie, qui endommagèrent notre canon de 57 mm. Le Lt. Col. Mark Alexander pris le commandement du bataillon plus tard dans la journée et fut aux commandes durant la presque totalité des opérations. Sauf exception, il fut le meilleur commandant de bataillon pour lequel j’ai servi. Je donnais son nom à mon deuxième fils, Mark Alexander Dolan.

En conclusion, nous tinrent le pont jusqu’à ce qu’on nous relève. La Compagnie A, à elle seule, durant ces trois jours, eut 17 tués rapportés et trois fois plus de blessés. Le reste du bataillon subit également de lourdes pertes.

  J’ai tenté de vous donner un tableau précis de ce qui s’est passé, mais après 15 années, cela peut contenir quelques petites inexactitudes. Je serai heureux de donner à Mr. Ryan toute information complémentaire qu’il souhaiterait. Vous pouvez lui assurer que je serai ravi de coopérer avec lui dans les moindres détails.

    Sincèrement vôtre,


Dernière édition par Mike Casey le Sam 8 Oct - 14:29, édité 1 fois
Mike Casey
Mike Casey

Messages : 1471
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 53
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Ludovic le Sam 8 Oct - 11:02

Rodolphe,
Tu n'esperes pas une seconde passer le we sans nous montrer le resultat de ta mise en eau ?

_________________
la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner18 la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Banner16
Ludovic
Ludovic

Messages : 2589
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 48
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm - Page 15 Empty Re: la bataille de la Fière. un projet de table modulable pour Bolt Action- Une échelle: du 28mm

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 28 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21 ... 28  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum